Révision des statuts

Les documents concernant la révision des statuts sont dans la partie "Membres".

Une nouvelle notice explicative décrit la problématique des éoliennes en milieu karstique. Elle s’adresse aux planificateurs tout autant qu’au public intéressé.

Voici à télécharger

 

--- Et voilà la présentation de l'animal des grottes de l'année! (en allemand)

MUOTATHAL: Une espèce unique d'araignée découverte dans le Hölloch, probablement une relique de l'époque glacière.

Texte orignal en allemand: FRANZ STEINEGGER ("Boote der Urschweiz", 29.07.2105)

 

Es sieht aus wie ein kleiner Skorpion, ist aber eine Spinne. Das Tierchen gehört deshalb zur Familie der «Falschen Skorpione», das vorliegende heisst «Pseudoblothrus infernus Mahnert». Es wäre nicht der Rede wert, wenn es sich nicht um eine Tierart handeln würde, die bisher nur und ausschliesslich im Hölloch nachgewiesen wurde.

Lire la suite...

Mi-juin a eu lieu pour la première fois en Suisse un cours de secours spéléo pour des médecins et ambulanciers-samaritains. Le projet est né du besoin d'avoir plus de spécialistes du domaine médical pour les interventions de secours souterrains. Le cours conclu deux ans de préparations entre le Spéléo-Secours Suisse et la Société Suisse de Médecine de Montagne. Les participants ont été formés par des spéléologues, des secouristes et des médecins spéléo. La pratique sur le terrain a été mise en avant lors de diverses sorties dans la région de Habkern. Des cas d'école médicaux ont complété l'expérience.

L’Arc jurassien est l’une des régions les plus calcaires de Suisse. Et qui dit calcaire, dit grottes. On estime que la région comporte plus de 240 km carrés de couloirs souterrains, mais seule une quinzaine a été explorée. La Baume de Longeaigue en fait partie. Cette grotte, située près de Buttes, n’est pas ouverte aux touristes, mais elle offre un beau spectacle aux spéléologues de la région. On vous propose de vous y plonger avec nous!

 

Et voilà le filme de canal alpha

Analyses géochimiques le long d'une Stalagmite. © Marc Luetscher L'analyse de deux stalagmites de nos montagnes (Sieben Hengste, BE, CH) apporte une vue plus précise sur le climat passé. Pour la dernière période glacière, ces concrétions ont livré pour la première fois des informations précisément datées et détaillées sur les précipitations. Ainsi, la dernière période glacière aurait commencé 3'000 ans plus tôt qu'admis jusqu'ici. L'analyse confirme qu'il y a 25'000 ans, pendant la dernière glaciation, les précipitations du nord des alpes provenaient majoritairement de courants du sud. Actuellement, la majorité des précipitations de cette région proviennent de courants d'ouest.

Une publication vient de paraître dans la revue spécialisée "nature communications". La publication est d'un niveau académique, mais les illustrations et communiqués sont compréhensibles par tout un chacun.

L'equipe de recherche discute l'effet des basses temperatures sur la formation de stalagmites durant le dernier maximum glaciaire (Sieben Hengste, Suisse). Photo Robbie Shone Image de gauche: Analyses géochimiques le long d'une Stalagmite. © Marc Luetscher

Image de droite: L'equipe de recherche discute l'effet des basses temperatures sur la formation de stalagmites durant le dernier maximum glaciaire (Sieben Hengste, Suisse). Photo Robbie Shone